A Chaud

Je vois des amalgames partout.

On me parle de liberté d’expression et je ne vois pas le rapport. Je ne vois même pas le rapport avec la liberté de la presse, dans la mesure où ce sont des civils isolés qui ont agi, pas l’Etat.

La journaliste russe qui s’est fait empoisonner par sa patrie, ça, ça m’a fait mal à la liberté de la presse. Charlie, ce qu’ils en font, de leur liberté, je trouve ça tellement bas que c’est presque une insulte à ceux qui se sont battus à travers les siècles pour la leur donner.

J’ai aussi constaté qu’il est devenu très difficile d’arborer l’opinion « je n’aime pas Charlie Hebdo et je ne me reconnais pas dans la ligne éditoriale de ce journal », pourtant si populaire il y a peu, vu les difficultés financières du torchon.

C’est cool parce que comme, pour une fois, ce sont des civils isolés qui ont agi, y a des ennemis qui sont communs à vraiment beaucoup de monde, du coup unité constatée en France, une manif qui applaudit les flics, faut être un glaçon cynique pour pas trouver ça beau.

Je constate aussi qu’aux Etats-Unis, il y a un consensus chez tout le monde, de gauche ou de droite, en haut ou en bas, cathos intégristes ou athées, pour considérer que cet événement est la preuve que l’Islam est une religion violente (au sens de « violente, par opposition aux autres »), et j’en vois quelques aspects transparaître parfois en France (édito de G. Proust qui parle d’un parallèle avec un chrétien intégriste qui « aimerait les uns mais aussi les autres », sous-entendant que le christianisme est la religion des bisounours et l’islam celle des shadoks), et ça, ça me fout grave la mort.

Je me demande combien de colonnes de textes Abd Al Malik et ses coreligionnaires vont devoir écrire pour qu’on se mette à considérer cette religion sous le même jour que les autres, quand il suffit que trois dégénérés mentionnent le Prophète pour qu’on fasse un 180 comme si c’étaient les nouveaux papes de l’Islam.

Je me demande dans combien de temps on finira par comprendre que Dieudonné fait passer du scandale humoristique pour de l’humour scandaleux et qu’il est le pire avocat de la Liberté d’Expression, ex aequo avec Zemmour (la seule différence c’est que Zemmour fait pas semblant de cacher ses propos inflammables dans des blagues).

J’aimerais bien qu’on se souvienne qu’il suffit pas de parler de Mahomet pour être musulman.
J’aimerais bien qu’on se souvienne que le fait d’être une blague n’empêche pas une blague de merde d’être de la merde.
J’aimerais bien qu’on se souvienne que le civisme, c’est toute la semaine, pas juste les soirs et weekends.
J’aimerais bien qu’on se souvienne de dimanche aprèm jusqu’à mercredi.

Globalement, cette période me rend juste méga triste et honnêtement, ça me fait bien chier de me réveiller en France en ce moment.

Je suis fier que les abrutis aient attendu le lendemain pour foutre le feu à une mosquée. Fier.
Je suis fier que Charlie ait attendu le numéro suivant pour recommencer. Fier.

Mais si tu dis sans cesse de nous qu’on est pas chez nous, qu’on est pas comme toi, alors pourquoi tu t’étonnes quand certains agissent comme s’ils étaient pas chez eux, comme s’ils étaient pas comme toi ?

Abd Al Malik – « HLM Tango »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s