TFGA #15 – Les Jeux de Votre 2015

TFGA est un exercice mensuel proposé par Alex Effect à tous les amoureux de jeux vidéo, qui consiste à dresser un Top 5 sur un thème imposé. Son article liste toutes les contributions du mois.

2015 aura été une année de surprises pour moi, en ce qui concerne les jeux vidéo, du moins. Un événement franchement inattendu de ma vie m’a libéré une quantité colossale de temps libre qui m’a permis de m’immerger dans certains jeux bien plus que je n’aurais pu le faire en 2014, ce qui m’a permis d’être surpris, à maintes reprises.

En fait, dans cette liste, il y a 4 jeux qui s’y sont hissés sans que je ne l’aurais prédit au démarrage de l’année. Des jeux qui n’avaient que ma curiosité et qui ont tous eu un impact bien plus fort qu’escompté sur moi, et c’est tant mieux !


super_mario_maker_artwork

5. Super Mario Maker – WiiU

C’est très simple : à l’annonce de ce jeu, j’étais très intéressé parce que j’adore les mécaniques des jeux Super Mario Bros. qui sont pour moi l’apogée de la plateforme en 2D. La perspective d’un Super Mario Bros. au nombre virtuellement infini de niveaux ne pouvait que me plaire ! En tant que joueur, bien sûr.

Ce qui m’a surpris dans ce jeu, c’est à quel point il rend la création de niveaux amusante, enrichissante. Je ne m’attendais pas à passer plus de temps à créer des niveaux qu’à tester ceux des autres. Vraiment pas. Ce qui s’est passé, au contraire, c’est des sessions de jeu de 4h où je passe une demi-heure à tester les niveaux d’autrui, ce qui me donne une idée que je passe ensuite 3h30 à explorer dans le mode Création.

J’ai même eu une ou deux bonnes idées !

Un autre aspect qui m’a énormément plu dans ce jeu relève du détail. C’est justement le souci du détail, notamment dans le fait de rendre « legit » des aspects de la série Super Mario Bros., même dans des thèmes de jeu dont ils sont absents. Le meilleur exemple pour moi restera la musique du thème Maison Hantée dans le mode Super Mario Bros., qui a eu le bon goût de pousser le maître Koji Kondo à revenir à la composition 8-bit, 30 ans plus tard, pour nous livrer un thème minimaliste qui n’aurait jamais été publié à l’époque, tant la course à la polyphonie était en marche.

Ce genre de détails qui rendent le tout intemporel…


maxresdefault

4. The Vanishing of Ethan Carter – PlayStation 4

Depuis sa sortie sur PC, ce jeu était sur mon radar et cet été 2015, l’attente de sa version PS4 s’est enfin achevée. J’attendais le jeu, par curiosité. J’étais intrigué par son histoire, séduit par ses environnements et curieux quant à son immersion dans un monde sans combat.

Tout ce que je peux vous dire, c’est que mes attentes ont largement été dépassées. Ce jeu est sorti le même mois que le très similaire Everybody’s Gone To The Rapture ainsi que la version PS4 de Journey que j’attendais de pied ferme, et je n’ai aucun mal à lui décerner la palme du meilleur jeu PSN de cet été.

Une histoire aussi onirique qu’oppressante, des décors absolument superbes mais menaçants à explorer, une sérénité désertique mais dérangeante à souhait, un dénouement poétique et une bande son délicatement émouvante, on est vraiment dans les sommets du développement indépendant.


xenoblade_chronicles_x_-_boxart

3. Xenoblade Chronicles X – WiiU

Je n’étais pas sûr d’avoir le temps d’y jouer assez pour pouvoir décemment l’inclure dans ma liste de fin d’année, ce jeu étant sorti au début de ce mois de décembre… Fort heureusement, l’addictivité de ce jeu est largement assez forte pour que, malgré un mois plutôt chargé, j’approche déjà les 50 heures de jeu. J’ai donc déjà une petite idée de ce que j’en pense.

Et j’en pense du bien ! Pas seulement, mais majoritairement, ça c’est sûr !

Xenoblade Chronicles X est le seul jeu de cette liste que j’étais quasiment sûr d’y voir apparaître, son prédécesseur étant en bonne voie pour être mon jeu de toute la décade 2010. Et je ne crois pas connaître de plus grand bonheur, pour un joueur, d’avoir des attentes indécentes à propos d’un jeu, et de les voir satisfaites, voire dépassées, une fois le jeu entre ses mains.

Ce jeu fait ça.

La dernière fois que j’ai joué à un jeu me donnant l’impression d’être un pion oeuvrant pour la survie de mon espèce dans un environnement hostile, c’était Phantasy Star Online Episode 1 & 2, il y a un petit bout de temps. Mais même cette paire de jeux si chère à mon coeur n’avait pas réussi à me donner l’impression d’être un explorateur, un pionnier risquant sa vie pour aider mon peuple à s’insérer dans un monde dont il est étranger.

Ce jeu fait ça.

Aucun jeu ne m’avait donné l’impression que la moindre petite chose que je réalise dans son gigantesque monde ouvert contribue de façon microscopique à l’essor de mon peuple, qu’il s’agisse de ramasser un objet sur le sol, de découvrir une crique inexplorée, de vaincre un animal dangereux ou même de partir à la nage en cherchant à atteindre les limites de la carte explorable.

Ce jeu fait ça.

Seuls les Zelda et Xenoblade Chronicles, premier du nom, m’avaient auparavant plongé dans une ambiance musicale me donnant l’impression que mon exploration de leur monde était un exploit épique en soi.

Ce jeu fait ça.


2717093-spratoonbox

2. Splatoon – WiiU

Quand Splatoon a été révélé au public pour la première fois à l’E3 2014, j’avais un bon pressentiment : je me disais que ce jeu apporterait un petit virage artistique à un genre et un style de jeux qui s’enlisent pas mal dans des canons qui datent du lancement de la Xbox 360. Je ne me suis pas trompé, ce qui est plutôt agréable.

Ce que je n’avais par contre pas prévu, c’est qu’il s’agirait du jeu auquel je jouerais le plus de l’année, un véritable vortex qui aspire l’espérance de vie du joueur (j’en suis à 400h… depuis fin mai…).

Fidèle aux bases des plus grand jeux de Nintendo, Splatoon repose sur des mécaniques simples pour proposer un gameplay dont la profondeur ne dépend que de l’ingéniosité de ses joueurs. Ce qui génère un metagame extrêmement évolutif qui nous rend par incrémentation de plus en plus astucieux et nous donne des réflexes et intuitions qui finissent par nous surprendre nous-mêmes !

Ce jeu, c’est vraiment une bonne grosse dose de fun, je vois pas comment le résumer plus succinctement que ça.


lrtpge1

1. Xenoblade Chronicles – New 3DS & Wii

« Quoi ? Mais il a pas encore fini de nous en parler, de ce jeu ??? »

C’est vrai, j’ai l’impression d’être un disque rayé depuis ce mois de mars 2015 où j’ai entamé pour la première fois le long périple de Bionis en Mechonis qu’est ce chef d’oeuvre.

Je ne vais pas vous refaire le topo, je pense que ma critique du jeu fait assez bien le tour de la question.

Tout ce que je peux y ajouter, depuis que j’ai refait le jeu (la même année !!!) sur Wii, c’est que l’histoire et les musiques sont encore plus somptueuses la deuxième fois.

Comme je l’ai dit au n°3 de cette liste, ce jeu est en bonne voie pour être mon jeu des années 2010, tout simplement.

Yes, it is that good.

295902


 

Ainsi se conclut une année 2015 riche en émotions parce que, croyez-moi, y a pas mal d’autres bons candidats au-delà de ces 5 perles. Et quand je vois ce que nous réserve déjà 2016 (Persona 5Final Fantasy XVShin Megami Tensei x Fire EmblemFire Emblem FatesBravely SecondZelda WiiU, la révélation du Projet NX…), j’insiste sur le n°2 de mon TFGA #14 : quelle époque formidable pour être un joueur !

 

Publicités

7 réflexions sur “TFGA #15 – Les Jeux de Votre 2015

  1. Alexandre dit :

    Quel classement ! Même si finalement je me doutais de 3/5 ^^

    Grâce à ton enthousiasme débordant et comme tu le sais, je me suis moi-même lancé dans l’aventure Xenoblade Chronicles X sur Wii U. Même si j’ai eu beaucoup de mal avec le système de combat (je n’y suis pas habitué, du moins pas sur consoles de salon), j’apprécie le gigantisme de l’univers et surtout l’OST époustouflante qui y est dévoilée.

    Du coup, j’ai presque hâte de le finir vite pour voir ce que donne le 1er, au niveau de l’histoire surtout. Quand cela se passe-t-il ? Quelles sont les similitudes ? Les différences ?

    Bref, 2016 s’annonce chargée en Xenoblade 🙂

    • Il n’y a pas de lien chronologique apparent (ni même possible, vu les événements du premier) entre les deux, donc n’aie pas d’inquiétude. Les liens entre les deux jeux (le fans service, si on veut) se situe dans des petites choses très subtiles : les broches qu’on voit dans les cheveux de Lin sont des miniatures du Monado, plusieurs Arts tirent directement leur nom d’Arts du premier (Stream Edge, Back Slash, Wild Down, Blossom Dance, etc.) et l’espèce des Nopon est présente dans les deux jeux, sans aucune explication de pourquoi (mais à un moment, Tatsu évoque le « légendaire Frontier Village », qui est le lieu où vivent la plupart des Nopon dans le premier).

      L’histoire du premier jeu est beaucoup plus importante, centrale (le jeu la suit de façon plus linéaire) et PRENANTE, ah la la, quel scénario de dingue !

      Les musiques de X sont, pour la plupart, très bonnes à mon goût (et je m’accommode sans peine des moins rayonnantes), mais les musiques du premier sont absolument époustouflantes. Prise dans son ensemble, l’OST du premier est probablement ma préférée de tous les jeux auxquels j’ai joué.

      La principale similitude entre les deux jeux est le système de combat. Cependant, il est plus rythmé et exigeant dans celui-ci que dans son prédécesseur, donc ça aura l’air d’une promenade pour toi 🙂 Une grosse différence réside cependant dans le fait que tous les personnages du premiers sont interchangeables (dans une équipe de 3), y compris le leader. Ceci permet de faire l’expérience du système de combat à travers des aptitudes radicalement différentes d’un personnage à l’autre, ce que je trouve merveilleux.

      Si tu as des questions spécifiques, tu sais où me joindre, je serai ravi d’y répondre.

      • Alexandre dit :

        Merci à toi pour ces détails qui me font croire que j’ai fait le bon choix en faisant cet épisode d’abord. L’apothéose musicale sera du coup atteinte en jouant au 1er après coup ^^

        Je ne manquerai pas de revenir vers toi !

  2. LaGeekEnRose dit :

    Un joli top, qui me donne envie d’essayer un nouveau jeu que je ne connais pas: The Vanishing Of Ethan Carter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s