Mal au coeur

Je me souviens avoir eu tant mal au coeur. Les kokiri ne grandissent pas. Mais Link n’en est pas un, alors il grandit. Quand il les revoit, sept ans plus tard, il a évolué mais pas eux. Ils ne le reconnaissent plus.

Au sens propre ou dans une vision plus symbolique de la maturité, c’est très touchant. J’avais 10 ans à cette époque et ce passage m’a profondément ému. Des tas de pensées avaient fusé dans ma tête, telles que : tu ne pourras jamais emmener ton passé dans ton futur.

Ironique, pour un personnage aussi fortement inspiré par Peter Pan.

Publicités