« But in my heart, I am a gamer. »

Je ne sais même pas comment m’exprimer.

Pour commencer, cette nouvelle me heurte bien plus que je ne l’aurais cru. Sans doute parce que 55 ans, c’est jeune. Sans doute aussi parce que cette croissance dans son conduit biliaire été censée avoir été vaincue l’année dernière. Donc il avait l’air d’être revenu pour longtemps à son poste. C’est aussi sans doute parce que je me rends compte que son parcours est loin d’être banal.

Satoru Iwata n’a pas fait d’études de management ou de stratégie d’entreprise. Il était programmeur. Il a commencé sa carrière chez HAL Laboratory, une filiale de Nintendo, en travaillant réellement sur la conception de jeux vidéos, comme Balloon Fight, et puis Kirby’s Dreamland.

Et puis il est devenu président de HAL, mais ça ne l’a pas empêché de continuer à programmer. A l’époque du développement de Pokémon Argent et OrGame Freaks avait du mal à faire rentrer toutes les données de la deuxième génération de Pokémon dans une cartouche GameBoy. Alors il a développé un algorithme de progression tellement puissant qu’il a libéré assez de place sur la cartouche pour rajouter Kanto après la quête de Johto.

Il a travaillé à la création de Super Smash Bros., une de mes séries préférées. Sa dernière tâche de programmation a eu lieu sur Super Smash Bros. Melee, alors qu’il gravissait les derniers échelons qui l’ont hissé à la tête de Nintendo, dont il fut le premier Président non issu de la famille fondatrice, les Yamauchi, après plus de 100 ans de domination familiale.

Sous sa présidence, Nintendo a lancé ses deux consoles les plus vendues : la Wii et la DS.

Sous sa présidence, quand Nintendo s’est retrouvé dans une situation financière difficile en 2013, il a refusé la demande des investisseurs de licencier des effectifs, préférant couper son propre salaire en deux que de se séparer de qui que ce soit.

Sous sa présidence, des supports de communication propres à Nintendo, les Iwata Asks et les Nintendo Direct, sont nés.

Cet homme était le visage d’une entreprise gigantesque et avait le bon goût d’en comprendre le coeur, et de ne pas trop se prendre au sérieux.

Je présente toutes mes condoléances à ses proches, mais aussi à tous les joueurs qui partagent mon deuil. Et je souhaite bon courage à celui ou celle qui va reprendre sa casquette de Luigi. Succéder à Satoru Iwata va sûrement être le plus dur de tous les jeux Nintendo.

Iwata

« On my business card, I am a corporate president.
In my head, I am a game developer.
But in my heart, I am a gamer. »

Publicités